skip to Main Content

La colère corse

France, 1974

Au cours de l’année 1973, des mouvements d’autonomie se forment dans toutes les régions de la France qui ont gardé leur identité culturelle et qui se sentent délaissées par l’Etat Central au profit des centres de croissance classiques.
Une série d’attentats déferlent sur la Corse. Sur les murs fleurissent des slogans : « Colonialistes français, dehors ! ». Le film analyse les raisons du malaise et de 1’agitation dans cette île.
Colère des pêcheurs de Bastia, provoquée par les « boues rouges «. Colère des paysans car des régions entières se dépeuplent tandis que Paris refuse aux Corses les crédits qu’il distribue aux réfugiés d’Algérie. Colère des leaders autonomistes qui dénoncent le centralisme français et réclament le droit de gérer 1’administration interne de 1’île. Colère des commerçants qui voient le capital touristique de leur région leur échapper.Colère des paysans car l’alimentation elle-même vient du continent. Colère des jeunes, contraints d’aller en France pour trouver du travail ou pour la poursuite de leurs études. Colère contre la Transat, compagnie de navigation qui a le monopole des transports.
Dès 1974, les auteurs sentaient que les fusils corses étaient prêts à faire feu. Ce qui n’a pas manqué. Un film prémonitoire.

Titre original : Der Zorn de Korsen
Réalisation : Gordian Troeller, Marie-Claude Deffarge
Collaboration : Ingrid Becker-Ross
Caméra : Gordian Troeller
Son : Ingrid Becker-Ross
Montage : Ilona Donges
45 minutes
Couleur

Ce film n’existe que dans sa version allemande.

Télécharger le film

Back To Top