skip to Main Content

L’impossible indépendance

Algérie, 1974

L’évolution qui a conduit à la dépendance du Tiers-Monde a commencé avec la colonisation. La restructuration de l’agriculture qui a détruit les bases alimentaires des populations régionales et déséquilibré le système économique préexistant est à l’origine de la misère dont souffrent encore aujourd’hui les anciennes colonies.

L’Algérie s’est essayée à combattre le sous-développement au moyen d’une industrialisation forcée – sur la base de prémisses plus ou moins socialistes. Les richesses de son sous-sol (gaz, pétrole) devaient servir à financer la restructuration. Mais leur exploitation supposait l’intervention de techniques de pointe dont les pays très industrialisés sont seuls à disposer.
Ceci n’a fait qu’accroître la dépendance du pays. D’autre part, l’implantation d’usines automatisées n’a pas entraîné la création d’emplois de sorte que le taux de chômage n’a pas baissé et la production n’a pas trouvé acheteur sur le marché intérieur.
L’Algérie est donc plus dépendante que jamais.
« En dépit de ses ambitieux projets industriels, l’Algérie représente moins un modèle pour le Tiers-Monde qu’elle n’est un exemple de l’impossible indépendance ; et ceci tant que la volonté d’indépendance repose sur l’idée de ‘progrès’ des pays qui sont eux-mêmes à l’origine de la dépendance et du sous-développement. »

Titre original : Fluch der Abhängigkeit
Réalisation : Gordian Troeller, Marie-Claude Deffarge
Collaboration : François Partant
Caméra : Gordian Troeller
Son : Didier Baussy
Montage : Ingeburg Forth
43 minutes
Couleur

Ce film n’existe que dans sa version allemande.

Télécharger le film
Télécharger le script

Back To Top