skip to Main Content

Aux portes de l’enfer

Angola,1993

L’Angola ne fait pas la une des journaux bien qu’on y tue et saccage plus que dans l’ex-Yougouslavie, la Géorgie et l’Aserbadjan réunis: un million de refugiés, 600 000 morts, 100 000 handicapés. environ un tiers du pays a été rendu impraticable à l’agriculture par quelque 20 millions de mines. Un produit de la Guerre Froide. En 1971, le MPLA, un mouvement de libération d’orientation marxiste, avait contraint les Portugais à se retirer de leur colonie et pris le pouvoir. Sur quoi, l’Afrique du Sud et les Etats-Unis ont financé et armé un contre-mouvement soi-disant démocratique, l’UNITA. Après l’effondrement de l’Union Soviétique, les belligérants se sont déclarés d’accord pour l’organisation d’élections libres sous contrôle international. Jonas Sambivi, le chef de l’UNITA, a perdu l’élection présidentielle, Qu’à cela ne tienne! Il en conteste le résultat et repart en guerre. La tuerie continue. Le nombre des enfants qui ont été tués ou sont morts de privation est évalué à 300 000.
Le film montre comment les survivants essaient de s’en sortir.

Titre original: Am Rande der Hölle
Réalisation: Gordian Troeller
Collaboration: Ingrid Becker-Ross
Caméra: Gordian Troeller
Son: Karin Beißel, Brigitte Dahm-Bauchwitz
Montage: Ingeburg Forth
33 minutes
Couleur

Ce film n’est disponible que dans sa version allemande.

Télécharger le film
Télécharger le script

Back To Top