skip to Main Content

La guerre de la drogue et ses victimes

Bolivie, 1990

Dans le Chapare, sur le flanc ouest des Andes boliviennes, on cultive l’arbre à coca. La matière brute récoltée correspond à 25% de la production mondiale de cocaïne.
Comme au Pérou et en Colombie, ici aussi, les États-Unis essaient de résoudre le problème de la drogue. Des unités spécialement formées par les Américains ont pour mission de réduire les plantations de coca et de les supprimer d’ici 1993. Dans le Chapare, environ 40 000 familles, soit plus de 200 000 personnes, vivent de la culture du coca. Jusqu’à présent, ils vivaient bien et leurs enfants avaient assez à manger. Mais ces derniers temps, de plus en plus de nouveaux-nés sont déposés devant les églises et les cloîtres ou confiés à des institutions. Quand leurs parents ne peuvent plus les nourrir, ils vendent leurs enfants comme main-d’œuvre bon marché.
Le gouvernement exige des paysans qu’ils remplacent les plants de coca par des plantations de bananes ou d’agrumes, dont la Bolivie est déjà submergée et dont les fruits de mauvaise qualité ne se prêtent pas à l’exportation.
« Si on parvenait effectivement à éradiquer le coca du Chapare, la faim y causerait beaucoup plus de morts que n’en cause la drogue dans l’ensemble des pays nantis. Les premières victimes seraient encore les enfants.»

Titre original: Opfer im Drogenkrieg
Réalisation: Gordian Troeller
Caméra: Gordian Troeller
Son: Karin Beißel, Elmar Schmidt
Montage: Dietlind Frank
30 minutes
Couleur

Ce film n’est disponible que dans sa version allemande.

Télécharger le film
Télécharger le script

Back To Top