skip to Main Content

Les cultures en guerres

Bolivie, 1995

Quand les Indios du Chiapas (Mexique) se sont soulevés, ils ont déclenché une crise de confiance chez les investisseurs étrangers. Il s’en est suiviune fuite des capitaux et finalement une dévaluation du Pesos. Ce qu’on observe au Chiapas, c’est lexpression la plus spectaculaire d’une révolte qui touche la Bolivie et le Pérou et s’étend jusqu’à l’Équateur et au Guatémala.
Partout dans ces régions, les indigènes, les Indios, se rassemblent en groupes de base et réclament la souveraineté politique et culturelle sur leurs territoires. Ils ne veulent pas soumettre leur destin collectif aux lois du marché ou aux décisions de l’État. Des millions d’Indios refusent la dictature de l’économie.
Ce type de mouvement post-économique gagne aussi du terrain en Afrique et en Asie où s’étend la révolte contre le modèle de dévoloppement à l’occidentale. Ces nouveaux mouvements de résistance ne cherchent plus leur orientation chez Marx, Mao ou Che Guevara. Ils ne convoitent pas non plus le pouvoir, mais exigent le droit de vivre et mourir selon l’idée qu’ils se font de leur dignité. Ce n’est plus la lutte des classe , ce sont les cultures en guerre.

Titre original: Im Krieg der Kulturen
Réalisation: Gordian Troeller
Collaboration: Ingrid Becker-Ross
Caméra: Gordian Troeller
Son: Ingrid Becker-Ross, Brigitte Dahm-Bauchwitz
Montage: Ingeburg Forth
42 minutes
Couleur

Ce film n’est disponible que dans sa version allemande.

Télécharger le film

Back To Top