skip to Main Content

L’ école, pour mieux échouer

Afrique de l’Ouest,1985

Chez les Concombas qui vivent au Ghana et au Togo la formation traditionnelle a pour finalité de transmettre les valeurs propres à pérenniser la vie du groupe en assurant son insertion dans le monde matériel et tangible comme dans le monde surnaturel.
Cette éducation repose sur un axiome d’interaction : un pour tous et tous pour un. Tout destin personnel dépend des autres et tous sont responsables de tout un chacun. Les enfants apprennent à se comprendre comme parties d’un cosmos qui est Un et dont ils maintiennent l’harmonie pour peu qu’ils respectent les règles et les lois du groupe.
Dans la communauté, l’autorité est un fait de l’âge ; elle ne se justifie pas par la propriété ou par la performance.Et dans cette hiérarchie fondée sur l’âge, les enfants aussi sont des membres responsables de la communauté car ils sont, eux aussi, éducateurs et protecteurs des plus jeunes et ont leur place assurée dans la société.
L’école axée sur le modèle des anciennes puissances coloniales s’en est prises aux fondements de ce système éducatif traditionnel en dévalorisant le savoir des anciens et en sapant leur autorité. Ce comportement vise bien sûr à établir une société où compte avant tout le rendement personnel et à supprimer le fait ethnique, avec sa diversité culturelle, pour la réalisation d’une Nation sur des prémisses importées par les Occidentaux.

Titre original: Verschult und verschaukelt
Réalisation: Gordian Troeller
Collaboration: Ingrid Becker-Ross
Caméra: Gordian Troeller
Son: Karin Beißel, Jürgen Kauffels
Montage: Annerose Koop
43 minutes
Couleur

Ce film n’est disponible que dans sa version allemande.

Télécharger le film
Télécharger le script

Back To Top